Logo Galerie Concha de Nazelle
5, rue du Puits Vert à Toulouse
Accueil                   Expo en cours              La Galerie à Toulouse               Les artistes      

Du 8 juin au 8 juillet 2017

Audrey Rogers
Vitrail

Mathilde du Mesnildot
Vitrail

Nathalie Carrié
Arts textiles

Gerald Marcus
Gravure

Rizu Takahashi
Maître céramiste

Christophe Blanpain
Vêtements cérémoniels



Blanpain

Christophe Blanpain
Kakemono

Christophe Blanpain:

 " il s'est laissé saisir l'homme minéral par qui l'insaisissable vie pénètre les roches;
il s'est laissé porter l'homme poisson par qui la mer et l'eau des ruisseaux ont glissés sur lui.
il s'est laissé fleurir l'homme végétal par qui la terre l'a ensemencé de mille odeurs en de multiples fruits .
Toi, par qui j'existe et me confonds , tu as pris chair de ma chair,
en toi, j'ai vu le ciel porter mes pas "                              
Pour une Liturgie Contemporaine, des créations pour aider les gens à Prier, en manifestant la Beauté qui existe dans ce monde : dans les vêtements que portent les Prêtres et Diacres durant les Célébrations à l'Eglise

http://blanpainchris.artblog.fr/


Rogers
Audrey Rogers
vitrail

Originaire des Pyrénées Orientales Audrey Rogers, après son diplôme de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et Métiers d'Art de Paris a travaillé notamment en Nouvelle Zélande et a a remporté des concours qui lui ont permis d'installer son atelier avec son grand four industriel près de Cahors.
Son travail  a fait l'objet d'un bel article dans la revue Connaissance des Arts de mai dernier.


Carrié  
                    Nathalie Carrié.  Tapis


















        du Mesnildot
                                         Mathilde du Mesnildot     vitrail

L’art du déchet magnifique.
Mes matériaux de prédilection sont des textiles noirs,
usés, tachés, troués, délavés, fanés d’avoir été trop portés…
qui sont mis au rebut, abandonnés, jetés.
Leur vécu se manifeste dans leurs fibres, ils en portent les stigmates.
Ils témoignent, à leur façon, d’un choix, d’un usage, d’une place dans la vie de quelqu’un.
Ils acquièrent ainsi pour moi, une valeur.
Comme une archéologue, je collecte ces traces de vie, ces fragments de vécu.
Je me les approprie en recréant chaque pièce avec des outils basiques : aiguilles à coudre, à tricoter, crochet, fil, ciseaux.
Puis je les lie, les relie, les assemble comme une multitude d’histoires individuelles ainsi réunie, concentrée.
La pièce accède à son autonomie…
Le visiteur est invité à se déplacer dans l’espace, s’approcher, s’éloigner, changer de point de vue,
pour percevoir les multiples variations du noir, la diversité des nuances, reflets, matières, textures …
et voyager dans ses perceptions, images et émotions.

Nathalie Carrié


Rizu
Rizu Takahashi   cup
Rizu Takahashi est un maître céramiste et maître de thé, né à Hiroshima. Il a étudié de longues années sous la direction de grands maîtres japonais avant de devenir lui même un "trésor national vivant" et de s'installer dans la région toulousaine où il travaille et où il enseigne.



Marcus
Gerald Marcus    Gravure sur cuivre
Mathilde du Mesnildot est une artiste vitrailliste qui vit et travaille à Toulouse.:  "Le vitrail par ce qu'il déconstruit, relie, est matière, lumière.  Un chemin paradoxal de transparence et d'opacité, d'ombre et de lumière, de rigidité et de souplesse, d'indocilité et de fragilité, d'espace et de forme..."                                                            Gerald Marcus, peintre et graveur, vit et travaille à New York et dans les Monts Adirondack (Etat de New York). Au cours d'une carrière internationale il a également travaillé et exposé au Mexique et dans divers pays d'Europe, comme par exemple à la Hollar Society de Prague.  La galerie s'honore d'exposer une série de 10 gravures sur cuivre.parmi ses oeuvres récentes.

C'était:
Du 1er au 30 septembre 2016

METACRITIC OPERA
Ines Desquines
Abdel Rezzag

Commissaires

présentent chez Concha de Nazelle leur exposition
CONTRASTE

Patrick Bourdon Giquet
Pastels

Fake B
Street Art
Bourdon Giquet

Patrick Bourdon Giquet
Mise en lumière
Pastel
Fake B

Fake B
Sans titre
Street Art
   
            Patrick Bourdon Giquet:  pastels.

               Bourdon Giquet                     Bourdon Giquet  
   
   



Bourdon Giquet

                  Fake B : Street Art.

Fake B

 Fake B


C'était du 1er au 18 février 2017

Concha de Nazelle
et Ines Desquines, commissaire de l'exposition,

présentent


Trois artistes accompagnés par le créateur
du Réseau  Européen de Subligraphie
Nathalie Eno
Nathalie Eno

Photographe de Plateau, elle présentera 30 ans de cinéma des années 80 à nos jours, ainsi  que sa dernière série de photographies abstraites intitulée "Reflets".

Ruby Multimedia
Ruby Cicero.  Cinéma ?
Ruby Cicero

Cinéaste de formation et artiste plasticienne Ruby Cicero présente des collages "néo-surréalistes". .. Artiste multimedia il lui aura fallu deux ans de maturation pour restaurer "l'humour dans le Saint Esprit"
.
Ruby Cicero
Vincent Fleury
Vincent Fleury.  Gravure sur bois
Vinecent Fleury Vincent Fleury

Son oeuvre s'inscrit dans  le riche héritage de la gravure sur bois dont l'aspect brut et écorché a séduit les expressionistes allemands d'entre les deux guerres.

Nathalie Eno Binoche
Nathalie Eno.   Cinéma !
Philippe Schlafmunter

Spécialisé dans les productions d'arts graphiques,
de la prépresse à l'impression et à la sublimation, sur textiles ou supports spéciaux. Il est le créateur du Réseau Européen de Subligraphie. Plusieurs oeuvres de Nathalie Eno, notamment, illustrent son savoir faire.

 
Philippe Schlafmunter

c'était:
du 8 au 17 décembre 2016
et du 12 au 28 janvier 2017



Elia Pagliarino
Célébrités et contes du XXIème siècle

Peintures, dessins, sculptures et céramiques
Elia1              Elia2               Elia4        Elia3
                          Specimen 11                                                   Pachydermata                                                       Subam                                                Ecce Homo
         Encre sur papier marouflé sur toile             Encre sur papier marouflé sur tissu              Sculpture matériaux composites           Encre feutre aquarelle. Marouflé.
                              200x100                                                              135x50                                                              50x50x7                                                    123x50            

Elia Pagliarino


La peintre plasticienne Elia Pagliarino nous entraîne dans un voyage proche du réel. Pourtant rien n’est attendu.

L’artiste nous propose une interprétation sensible et humoristique de ce que pourrait être un monde familier.
 Derrière une oeuvre précisément dessinée à l’encre, étonnante de beauté, se cache une réflexion sur le jeu des apparences et de l’identité.
Une exposition en trois temps : premier temps, les célébrités actuelles habitent des sosies d’époques révolues. Deuxième temps, l’homme devient animal, à moins que ce ne soit l’inverse ? Troisième temps, il sera changé en un humanoïde drôle, fragile ou émouvant.

Elia Pagliarino nait en France, sur le parcours d’ancêtres italiens et catalans. Sans frère ni soeur, elle partage son enfance et ses jeux avec les résidents d’un centre d’adultes handicapés où ses parents vivent et travaillent.
Dans cet environnement où l’irrationnel invite facilement à l’imaginaire, ces débuts construisent certainement le socle d’une réflexion basée sur le rôle des apparences, les notions de normes et d’identité, la fonction des corps.
D’abord, 15 portraits théâtraux nous attendent dans la première salle. Plus grands que nature, ils imposent une étrange identité, entre la reconnaissance de personnages célèbres et extrêmement médiatisés, et leurs costumes et postures issus de la peinture classique des XVII et XVIIIème siècles. Certains détails inattendus ne manqueront pas de les rendre sympathiques au visiteur attentif.Dans la deuxième salle, les grands dessins des Contes Sauvages et les vitrines des Nouveaux Spécimens pré¬sentent un bestiaire humain dans toute l’esthétique de la métamorphose. Ils peuvent réveiller autant notre émer¬veillement enfantin que nos inquiétudes contemporaines. Présentées comme des sujets ethnographiques, des planches racontent en souriant une étape réelle ou mystifiée de l’évolution des espèces. Elia Pagliarino décrit des espèces en voie d’apparition, ce qui est bien plus optimiste que de s’apitoyer sur celles qui disparaissent. Mais n’est-ce pas là le rôle de l’artiste qui use de son talent pour laisser entendre le silence de ce qui disparaît ?
RElia7  
 Balise Hadar (céramique 42x23)
Il en va de même des sculptures S.U.B.A.M. (Sujets Utopistes Brevetés Absolument Modernes), personnages gra¬phiques à mi-chemin de l’humain par leurs expressions et de l’humanoïde par leurs formes. Pourvu que l’« amé¬lioration de l’homme» scientifique et technique n’en oublie pas l’humain !

Et même si nous ne voulons pas aborder intellectuellement des sujets graves, l’oeuvre exposée à la Galerie Concha de Nazelle suffit à nous rendre gai et curieux !
 
Elia5                                  Elia 6

                                               Célébrités et contes du XXIème siècle                                                                                                                 Jean
                                                            (image de l'exposition)                                                                                                          Acrylique sur toile (100x100)

C'était:
du 13 octobre
au 3 décembre
2016

En  écho avec la galerie
Anne Marie Jaumaud
4 rue Cabirol à Narbonne
Colin Painter
Conversations

Plus qu'une exposition,
l'aboutissement d'un
dialogue inhabituel entre l'artiste
et les gens !


Conversations.

Colin Painter a rencontré cinq familles de la région toulousaine. Il a échangé avec elles sur les images familières qu'il a remarquées dans le décor quotidien de leurs maisons: des photographies, des tableaux, des reproductions, des objets. Quel rapport avec l'art ? Pour poursuivre le dialogue sur cette question il a visité avec ces familles le musée de la Fondation Bemberg à Toulouse. Quelles étaient, parmi les oeuvres de cette collection, celles qui les touchaient particulièrement ? C'est en partant de ces questions et de leurs réponses que Colin Painter a créé les cinq oeuvres qui sont au centre de l'exposition.


Colin Painter et l'art.


« Dans nos sociétés occidentales ce que l’on définit comme « Art » est déterminé par des professionnels de la culture qui désignent parmi les images qui nous environnent celles qui ont une valeur spécifique, celles auxquelles on doit porter une attention particulière. Par mon éducation j’ai appartenu à ce groupe de spécialistes : conservateurs de musées, artistes, critiques d’art, historiens, professeurs. J’ai donc passé ma vie à pratiquer et célébrer une certaine forme d’art institutionnel.

Mais j’ai réalisé que nous ne parlions qu’à nous-mêmes : ce à quoi nous croyions passionnément n’avait que peu d’intérêt pour les autres. »

Colin Painter


Colin Painter
Autoportrait

Colin Painter

Directeur de la Wimbledon School of Arts de Londres jusqu'en 1997, Colin Painter vit et travaille maintenant dans le Tarn.
Exposant en Grande Bretagne à la fin des années 70, il a été frappé par l’éloignement de la plupart des gens par rapport à l’art contemporain. Il a alors entrepris des recherches couronnées par un doctorat en 1986 au cours desquelles il a analysé les diverses façons dont les images prennent sens dans la maison des gens. Depuis lors, les conclusions de ce travail ont toujours inspiré son travail d’atelier : il conçoit des projets expérimentaux qui se terminent par des expositions prolongeant et complétant ses recherches initiales. 
Par exemple, At Home with Constable’s Cornfield, à la National Gallery (Londres, 1996), ou encore At Home with Art (1999 / 2000).
En France il poursuit dans la même veine, ses expositions étant l'aboutissement des recherches qu'il mène "avec les gens", et chez eux, dans d'enrichissantes et expressives collaborations. Ses travaux avec les familles des mineurs du Bassin de Carmaux, par exemple, l'ont conduit à présenter récemment des oeuvres d'une puissance exceptionnelle qui ont eu un très vaste retentissement.



Exposition d'Hiver

du 28 janvier au 5 mars 2016
Rizu Takahashi, maître céramiste    Rizu

Jacques Hue, peintre                        Jacques Hue

Neville Paine, peintre                       Neville



du 17 mars au 15 avril 2016


"Rencontres d'artistes"

Catherine Camusso

Abel Reiss
Amina N'Diaye-Leclerc
Neville Paine
Pascal Hollemaert
Danièle Delbreil
Philippe Gaillard
Erick Fourrier

    Catherine Camusso                  Amina N'Diaye                  neville       

      Danièle Delbreil               Philippe Gaillard            Pascal Hollemaert             
Abel Reiss                               Erick Fourrier